typo3conf/ext/e_magineurs/res/opus/ressources/images/interface/opus.png Flux RSS des actualités2962390fr_FRChambre d'agricultureMon, 05 Dec 2022 09:52:23 +0100Mon, 05 Dec 2022 09:52:23 +0100TYPO3 EXT:newsnews-121358Wed, 30 Nov 2022 16:38:07 +0100Inscrivez-vous ! Webinaire « Logistique de proximité » le 16 décembre (collectivités du 35 et 56)https://www.agriculture-collectivites.bzh/nous-connaitre/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/inscrivez-vous-webinaire-logistique-de-proximite-le-16-decembre-collectivites-du-35-et-56/La Chambre d’Agriculture vous propose un webinaire de 60 min pour définir les ressorts de la logistique et savoir comment appréhender la question au sein de votre collectivité ou votre établissement. 1ère session à destination des collectivités du 35 et 56. Date à venir pour le 22 et 29 ! <![CDATA[

 

Pourquoi ce rendez-vous ?

Depuis plusieurs années, des moyens ont été déployés pour relocaliser les achats alimentaires. EGAlim, PAT, stratégies de relocalisation d’achat de matières premières, autant de politiques mises en place qui viennent gonfler la demande de produits de proximité. De son côté l’offre n’est pas en reste puisque la part de produits en circuits courts se développe et l’on voit naitre de plus en plus de filières de proximité.  

Mais le rapprochement de l’offre et la demande de proximité rencontre ses propres problématiques : souvent des petits volumes, une production éclatée sur un territoire rural, une grande diversité d’interlocuteurs… 

Il s’agit donc, avant de fondre sur des solutions toutes faites, de poser le bon diagnostic et d’avoir un regard élargi sur toutes les dimensions qui composent la logistique.  

C’est ce que nous vous proposons au travers de ce format webinaire d’une heure où nous nous attarderons à définir les enjeux de la logistique et où nous nous interrogerons comment traiter le sujet en cohérence avec les démarches alimentaires territoriales.   

 

Au programme – le 16 décembre de 11h à 12h :

  • Introduction et présentation des intervenants 
  • Du champ à l'assiette, qu'est-ce qui se cache derrière le mot "logistique" ?  
  • Politiques alimentaires : comment s'emparer de la thématique de la logistique dans nos territoires, l’exemple de la CC Côte d’Emeraude 
  • Transport : les particularités d'une logistique de proximité, présentées par Agriflux 

 

Vous pouvez dès à présent vous inscrire via ce formulaire.

 

Contact

Julien LIGNEAU - Chargé de mission alimentation

06 30 15 18 16 - julien.ligneau@bretagne.chambagri.fr

 

]]>
news-121266Mon, 28 Nov 2022 16:15:29 +0100Vers une IGP Fraise de Plougastel – le dossier avance !https://www.agriculture-collectivites.bzh/nous-connaitre/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/vers-une-igp-fraise-de-plougastel-le-dossier-avance/La Chambre d’Agriculture accompagne l’association « Fraise de Plougastel » dans sa démarche de certification IGP. Prochaine étape en décembre avec l’examen par la commission permanente de l’INAO.<![CDATA[

Retrouvez notre article complet dans la rubrique "Territoires en action" ou ici.

 

Contact

Joëlle PERON - Chargée d'animation territoriale - Territoire de Brest

06 48 27 00 95 - joelle.peron@bretagne.chambagri.fr

 

 

]]>
news-121259Mon, 28 Nov 2022 15:37:38 +0100Création de BREIZH- Irrigation : syndicat régional des irrigantshttps://www.agriculture-collectivites.bzh/nous-connaitre/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/creation-de-breizh-irrigation-syndicat-regional-des-irrigants/Depuis plus de 40 ans, les Associations Syndicales Libres contribuent au développement de l’irrigation en Bretagne. En 2021, plusieurs d’entre elles ont décidé de s’unir au sein d’une structure régionale : BREIZH-Irrigation. Une démarche accompagnée par la Chambre d’Agriculture.<![CDATA[

 

 

Les ASL « La Pérouse Irrigation », « Sud Vilaine Irrigation », « Centre Est Morbihan », « Irrigation du Morbihan », «Cornouaille Irrigation », « Armor Irrigation », ainsi que la fédération d’ASL « Nord 29 » sont à l’origine  de Breizh Irrigation : syndicat régional des irrigants.

Les objectifs de la structure

L’ensemble des filières bretonnes ayant recours à l’irrigation participent à l’élaboration des programmes d’action de BREIZH-Irrigation (serristes, producteurs de pommes de terre, arboriculteurs, pépiniéristes, producteurs de légumes frais et légumes transformés).

Dans l’objectif d’accompagner les porteurs de projets d’irrigation et les irrigants, les missions de ce syndicat s’articulent autour de 3 axes :

  • Réglementation, appui juridique et veille réglementaire,
  • Recherche appliquée (résilience, efficience de l’eau, …),
  • Communication (fiche technique, bulletins d’irrigation, …).

 

En concertation avec les organisations professionnelles bretonnes, BREIZH-Irrigation veille à la cohérence des politiques et programmes d’actions avec les filières ayant recours à l’irrigation.

L’accompagnement de la Chambre d’Agriculture

La Chambre d’Agriculture est au niveau professionnel, membre associée de BREIZH-Irrigation, ce qui permet d'avoir une parfaite cohérence et complémentarité avec le Syndicat.

Par ailleurs, elle en assure également l’animation et veille à mener à bien les objectifs fixés par le conseil d'administration de BREIZH-Irrigation. Prochainement le temps dédié devrait augmenter pour permettre de répondre aux nombreuses nouvelles sollicitations suite à l'épisode climatique tendu de l'été passé et aux enjeux territoriaux.

 

 Le bureau est composé de Jean Pierre VALLAIS (président), Antoine LE BERRE (Vice Président), Jean Philippe BOUE (Trésorier) et Jildaz PIRON (Secrétaire)

 

 

3 questions à Jean Pierre Vallais, Président de BREIZH-Irrigation: 

 

Quels sont les usages « irrigation » en Bretagne ? 

Les usages sont différents d’une filière à l’autre : s’ils conditionnent la production en sous abris, ils sont plus irréguliers en plein champ ou en vergers. Historiquement les besoins étaient limités ou du moins les années « sèches » moins fréquentes. Aujourd’hui les besoins augmentent et l’on voit bien le caractère stratégique de l’eau : Nous avons très peu irrigué en 2021, nous avons manqué d’eau en 2022 avec pour conséquences une baisse de volumes, une dégradation des qualités et une activité réduite dans les outils de transformation.  

 

Quel type d’irrigation est pratiqué en Bretagne ? 

Nous développons une irrigation d’appoint qui s’appuie pour l’essentiel sur des petites réserves (3 000 à 20 000 m3) à remplissage hivernal (novembre à mars) lorsque les sols sont saturés en eau. L’étanchéité est assurée par les matériaux présents sur place (argile) ce qui les intègrent parfaitement sur le territoire.

 

 Comment voyez-vous les années à venir ? 

L’épisode de sécheresse 2022 a mis en évidence la fragilité de la production Bretonne, et le fait que l’irrigation constitue la meilleure assurance pour les producteurs, les transformateurs et les consommateurs en recherche croissante de productions locales. Le stockage de l’eau en période hivernale est stratégique pour notre région, et pas seulement pour l’agriculture. Je pense aux producteurs d’eau potable mais également à l'évolution les moyens de lutte contre les incendies.

Pour faire face à ces enjeux, BREIZH-Irrigation et ses partenaires entendent poursuivre les actions en faveur d’une meilleur utilisation de l’eau (pluie et irrigation), mais aussi en modernisant les installations existantes et en créant de nouvelles réserves d’eau.

Les contraintes réglementaires sur l’eau sont croissantes. Les élus territoriaux doivent prendre la mesure des enjeux pour notre région car n’oublions pas que sans irrigation nous ne produisons et ne produirons pas de fruits et de légumes en Bretagne, que l’on soit maraicher ou producteur de légumes transformés.

 

Contact

Anthony BRULE - Responsable d'équipe légumes et cultures spécialisées

06 73 19 61 69 - anthony.brule@bretagne.chambagri.fr

 

 

 

 

]]>
news-121257Mon, 28 Nov 2022 15:31:46 +0100 Des professionnels de l’Emploi à la découverte des métiers de l’agriculturehttps://www.agriculture-collectivites.bzh/nous-connaitre/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/des-professionnels-de-lemploi-a-la-decouverte-des-metiers-de-lagriculture/L’agriculture recrute et offre de nombreuses opportunités professionnelles. Pour sensibiliser les prescripteurs de l’emploi, Brest métropole a organisé en lien avec la Chambre d’Agriculture et l’ANEFA une immersion au plus près de l’agriculture et de salariés passionnés par leur métier.<![CDATA[

 

 

Le 8 novembre, Brest Métropole a initié une journée de découverte des métiers de l’agriculture à destination des prescripteurs de l’Emploi. Des professionnels des Défis Emploi, du Service Militaire Volontaire et de Coallia ont participé.

Immersion dans le monde agricole

Les acteurs de l’emploi se sont retrouvés au CFPPA de Kerliver, à Hanvec, pour une matinée consacrée au végétal. Les visites d’ateliers et les échanges avec des élèves et formateurs les ont sensibilisés aux métiers du maraichage et de l’aménagement paysager.

Direction ensuite l’école d’agriculture Le Nivot, à Lopérec, pour un après-midi dédié à la production animale. Tout le monde s’est équipé pour découvrir l’atelier porcin et échanger avec un technicien passionné par son métier. Retour ensuite au grand air pour découvrir l’univers bovin avec le troupeau de Normandes de l’école et visiter la salle de traite.

Une action indispensable pour promouvoir les métiers de l’agriculture.

En Bretagne, une exploitation agricole génère en moyenne 6 emplois directs de l’amont à l’aval de la filière.

Les opportunités professionnelles dans les exploitations et entreprises agricoles sont diverses et nombreuses : élevage, grandes cultures, maraîchage, horticulture et pépinières, paysage, forêt et scierie, services. Elles sont accessibles à des publics de tous niveaux de formation et combinent de nombreux savoir-faire : le lien au vivant et à la nature, la technicité, le numérique. Ces métiers méritent de se faire mieux connaître pour répondre aux enjeux du renouvellement des actifs agricoles.

Cette journée a été riche en informations techniques pour les professionnels de l’emploi. Ils sont sensibilisés aux métiers et formations de la filière agricole du territoire pour informer leurs publics. Une action à reconduire pour favoriser l’attractivité de nos métiers.

 

Contact

Aurélie RICHARD – animatrice Découverte des Métiers Verts 29

06 07 64 49 04  - aurelie.richard@bretagne.chambagri.fr

 

              

 

]]>
news-121194Fri, 25 Nov 2022 16:49:14 +0100Innov’Action Etudiants : les champs de l’Innovation se rencontrent en Plumieuxhttps://www.agriculture-collectivites.bzh/nous-connaitre/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/innovaction-etudiants-les-champs-de-linnovation-se-rencontrent-en-plumieux/Mardi 22 novembre 2022, Yannis Collet éleveur laitier de Plumieux ouvrait les portes de son exploitation aux étudiants en agriculture, dans le cadre de l’édition Innov’Action Etudiants, organisée par la Chambre d’agriculture de Bretagne.<![CDATA[

 

 

Cette année, 7 des exploitations ayant participé aux portes ouvertes Innov’Action de juin, à destination des agriculteurs, accueillaient en ce mois de novembre des étudiants en agriculture et formateurs. Une occasion unique d’échanger avec des professionnels de l’agriculture sur le terrain, pour ouvrir le champ des possibles et d’appréhender d’autres modes de fonctionnement.

Témoignage, partage d’expérience et réflexion

Le temps d’une après-midi, Yannis Collet a pu témoigner et échanger avec 13 lycéens en première année de BTS Génie Des Equipements Agricoles de la MFR de Loudéac, autour de l’évolution de son exploitation, de ses objectifs et ses ambitions pour demain, laissant ainsi place à l’innovation technique et l’approche système qu’il a su développer au fils du temps.

A trois voix, le producteur ; Denis Follet chargé d'études et conseiller en systèmes laitiers à la chambre d'agriculture ; et Sébastien ROUAULT éleveur laitier sur la commune Plémet mais également élu à la Chambre d'Agriculture en charge du dossier Installation/Transmission, ont pu faire prendre un peu de recul à ces jeunes, sur des sujets comme l’autonomie protéique par l’herbe pâturée, le temps de travail, la cohérence sol – élevage (production laitière et surfaces accessibles) et l’indispensable réflexion du projet agricole à initier en adéquation avec ses envies et ses valeurs avant de se lancer dans une installation, ainsi que la nécessaire communication (partage) en amont avec les membres associés…

Autant de sujets qui donnent à réflexion, pour ces futurs entrepreneurs des métiers de l’agriculture et du vivant, et encore plus pour les 6  étudiants qui ont fait part de leur désir d’être les agricultrices et les agricultreurs de demain.

 

Contact

Magalie LEMOINE - Chargée d’Animation Territoriale de Loudéac

02.96.50.90.63 / 06.49.27.94.91 - magalie.lemoine@bretagne.chambagri.fr

 

    

]]>
news-121065Wed, 23 Nov 2022 16:31:05 +0100COP Climat locale de Brest métropole : les agriculteurs participent !https://www.agriculture-collectivites.bzh/nous-connaitre/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/cop-climat-locale-de-brest-metropole-les-agriculteurs-participent/En parallèle de la COP CLIMAT en Egypte, Brest Métropole organisait un rendez-vous local, dans lequel les agriculteurs ont pu témoigner de leurs actions. <![CDATA[

 

 

 

Brest Métropole, a organisé durant 15 jours de nombreux évènements pour sensibiliser aux enjeux du climat, et mettre en avant les initiatives locales. Les agriculteurs y ont présenté le travail engagé pour la réduction de leur empreinte carbone.

Sensibiliser les étudiants à l’empreinte Carbone

Une porte ouverte a été proposée aux écoles d’agriculture et aux étudiants du territoire de Brest chez Nicolas Quentel au GAEC de Kervalguen Bihan à Brest. Cette exploitation participe au plan d’action construit en partenariat entre la Chambre d’Agriculture et Brest métropole. Depuis 2 ans, les producteurs laitiers peuvent bénéficier de diagnostics CAP2ER qui permet de calculer l’empreinte carbone et d’identifier les leviers pour l’améliorer

Différents ateliers ont été proposés aux 40 étudiants. Après une présentation des GES et des émissions en agriculture, les conseillères en production laitière de la Chambre d’Agriculture ont présenté le principe des diagnostics CAP2ER. Un outil pertinent qui permet de faire une photographie de son empreinte carbone, de se situer par rapport à la moyenne bretonne et d’identifier les actions à mettre en œuvre.

Résultats économique et empreinte environnementale sont étroitement liés

Nicolas Quentel a présenté son exploitation laitière et les résultats issus de son diagnostic. L’amélioration de l’empreinte carbone est une combinaison de plusieurs facteurs que l’agriculteur travaille. Cependant, elle est étroitement liée au contexte de l’exploitation. Pour améliorer son empreinte carbone, il n’y a pas une solution unique mais de multiples leviers à activer et liés à chaque système de production  et aux objectif de l’exploitation.

La porte ouverte a permis de mettre en avant la corrélation entre l’empreinte carbone et les résultats économiques. "A chaque fois que l’agriculteur agit sur la maitrise technique (alimentation, âge au vêlage, taux de renouvellement, sanitaire, …), il y a toujours un effet bénéfique  sur les émissions de GES ".

 

         

Contact

Joëlle PERON - Chargée d’animation territoriale - BREST

06 48 27 00 95 - joelle.peron@bretagne.chambagri.fr

 

       

]]>
news-120339Tue, 08 Nov 2022 09:23:31 +0100Quelles agricultures en 2040 ? Nos comités territoriaux s’emparent du sujet !https://www.agriculture-collectivites.bzh/nous-connaitre/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/quelles-agricultures-en-2040-nos-comites-territoriaux-semparent-du-sujet/Les comités territoriaux de Saint-Brieuc Armor Agglomération et Leff Armor Communauté, composés d’élus de la Chambre d’Agriculture et représentants de la profession, se sont emparés de l’étude prospective 2040. L’occasion d’imaginer les agricultures de demain.<![CDATA[

Quelles agricultures bretonnes en 2040 ?

Les responsables professionnels des Chambres d’agriculture de Bretagne ont commandité une étude prospective sur les évolutions possibles de l’agriculture bretonne à l’horizon 2040 et leurs impacts climatiques, économiques et sociaux

5 scenarios d’évolution

Pour ce faire, 5 scenarios d’évolution de l’agriculture ont été formalisés.

Chacun brosse un éventail de sujets majeurs pour les prochaines décennies et a pour but d’identifier les trajectoires d’évolution, adapter des accompagnements, se positionner vis-à-vis des politiques publiques, construire une stratégie.

  • Une agriculture bretonne en mode résistance, où règles environnementales et non-renouvellement des actifs entraînent un déclin de l’élevage.
  • Une agriculture visant la neutralité carbone, avec des agriculteurs au service d’un projet de société.
  • Une agriculture territorialisée, où un quatrième acte de décentralisation s’est opéré sans qu’on le sache.
  • Une priorité à l‘économie, comprenant des nouvelles technologies qui redynamisent le modèle breton.
  • Une agriculture bretonne plus végétale : l’élevage recule et offre une place croissante aux productions végétales.

 

Quel(s)s scénarios sur ces territoires ?

La guerre en Ukraine a des répercussions aux portes de nos exploitations agricoles.

Quel sera le coût de l’énergie dans 2 mois ? Du fait de l’inflation, quid de la consommation de denrées alimentaires par les ménages ? L’été 2022 sera-t-il un été normal en 2040 ?

Se poser la question de « quelles agricultures bretonnes en 2040 »  est tout sauf incongrue, même dans un ordre mondial actuel totalement chamboulé.

La prospective est un mal nécessaire pour se préparer et être résilient face aux changements à venir.

A l’issue de la présentation, les débats entre les membres des comités territoriaux ont été nourris. Saint-Brieuc Armor Agglomération et Leff Armor Communauté sont des terres d’élevage, confrontés à de nombreux enjeux que les différents scenarios viennent impactés. Aux termes des échanges, tous s’accordent à penser que les différents scenarios s’entrecroiseront.

 

Contact

Mathieu GAILLET – Animateur territorial

06 79 07 35 96 - mathieu.gaillet@bretagne.chambagri.fr

 

Légende : Une partie des membres du comité territorial de Saint-Brieuc Armor Agglomération

 

]]>
news-120190Thu, 03 Nov 2022 09:55:13 +0100Ressource en eau et agriculturehttps://www.agriculture-collectivites.bzh/nous-connaitre/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/ressource-en-eau-et-agriculture/Les usages de l’eau en agriculture : zoom sur les chiffres clés bretons.<![CDATA[

La gestion de la ressource en eau aura été au cœur de toutes les préoccupations en 2022,  avec des impacts pour de nombreuses activités, dont en 1er lieu les productions agricoles.

Pour autant, quand il s’agit d’évoquer la consommation d’eau par l’agriculture, il ressort souvent des idées fausses ou des chiffres issus d’autres régions. Or la Bretagne se distingue, que ce soit sur les volumes prélevés ou les usages qui en sont fait. 

D’où provient l’eau utilisée en agriculture ? Quelles sont les cultures irriguées ? A quoi sert l’eau en élevage ? …

→ Retrouvez les chiffres clés à l’échelle de la Bretagne, téléchargez notre brochure : Eau et agriculture en Bretagne, les chiffres clés 

]]>
Zoom sur
news-119488Tue, 18 Oct 2022 11:33:59 +0200Au 1er janvier 2023, un guichet unique électronique y compris en agriculture !https://www.agriculture-collectivites.bzh/nous-connaitre/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/au-1er-janvier-2023-un-guichet-unique-electronique-y-compris-en-agriculture/Les exploitations agricoles, au même titre que toutes les autres entreprises, sont concernées par le futur guichet unique électronique mis en œuvre par le Gouvernement dans un objectif de simplification et de modernisation.<![CDATA[

La dématérialisation est en marche : le saviez-vous ?

Jusqu’à présent, les chefs d’exploitation agricole réalisaient leurs formalités administratives (création d’entreprise, modification et cessation) auprès des Centres de Formalités des Entreprises (CFE) des Chambres d’agriculture, par l’intermédiaire de formulaires papiers.

 

Dans un objectif de simplification et de modernisation, le Gouvernement met en place un guichet unique et mutualisé pour toutes les formalités des entreprises françaises, dont les exploitations agricoles.

Dans le cadre des actions que vous mettez en œuvre en faveur, de l'entreprenariat, l'encouragement à la création d’entreprises, ou encore à leur développement sur votre territoire, sachez, qu’à partir du 01/01/2023, les exploitations agricoles, pourront accéder à toutes ces démarches administratives directement sur

www.formalites.entreprises.gouv.fr

 

Un guichet unique et mutualisé

Sur ce site, elles pourront :

  • Réaliser les formalités de création, modification et cessation d’activités quels que soient la forme juridique de l’entreprise
  • Renseigner les informations et déposer les pièces de dossiers complémentaires demandées par les autorités compétentes : Insee, greffe, Mutualité Sociale Agricole, services des impôts
  • Suivre l’état d'avancement du traitement de leur demande grâce à un tableau de bord

 

Bien évidemment, les Chambres d’Agriculture de Bretagne resteront aux côtés des exploitations agricoles dans le cadre de cette transition.

 

Contact

Pour les Côtes d'Armor : 02 96 79 21 54 - cfe22@bretagne.chambagri.fr

Pour le Finistère : 02 98 52 49 98 - cfe29@bretagne.chambagri.fr

Pour l’Ille & Vilaine : 02 23 48 25 90 - cfe35@bretagne.chambagri.fr

Pour le Morbihan : 02 97 46 22 05 - cfe56@bretagne.chambagri.fr

]]>
news-119483Tue, 18 Oct 2022 11:15:46 +0200ABC Les chiffres 2022 : découvrez les derniers chiffres de l'agriculture bretonne !https://www.agriculture-collectivites.bzh/nous-connaitre/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/abc-les-chiffres-2022-decouvrez-les-derniers-chiffres-de-lagriculture-bretonne/Cette publication est un condensé de chiffres clés décrivant l'agriculture bretonne, ses filières de production et l'agroalimentaire en Bretagne, par le biais des informations statistiques récentes. Une référence à avoir toujours à portée de main !<![CDATA[

 

 

Les Chambres d’Agriculture de Bretagne viennent de publier l’édition 2022 de la publication « Agriculture et Agroalimentaire de Bretagne en Clair - Les chiffres ». Cette publication de référence de 52 pages recense les chiffres clés sur lesquels nous sommes questionnés au quotidien, chambre d’agriculture comme collectivités.

Une vue globale de l’agriculture bretonne

Lait, viande porcine, volaille, viande bovine, légumes, grandes cultures et alimentation animale : toutes les filières sont passées au crible d’ABC Les Chiffres ! Vous y retrouverez les chiffres de la production, des fabrications, des exportations, de l’emploi par filière… ainsi que les cartes régionales localisant les entreprises de ces secteurs. En tant qu’acteurs des collectivités, vous pouvez ainsi identifier rapidement les industries agroalimentaires présentes sur votre territoire.

En complément, quelques thématiques transversales : environnement et territoire, démarches qualités et autres voies de diversification des exploitations, industries agroalimentaires, production d’énergie.

Le document " ABC Les chiffres 22 " est disponible et consultable gratuitement.

  Ce document est réalisé avec le soutien financier du Conseil régional de Bretagne et en étroite collaboration avec de nombreuses organisations agricoles.

 

Contact

Céline JUBAULT - Assistante du Service Economie-Emploi

 02.23.48.27.70  - economie@bretagne.chambagri.fr

 

]]>
news-119329Fri, 14 Oct 2022 09:31:23 +0200 S’approvisionner localement en légumes dans les cantines : expérimentation en cours à Pluvignerhttps://www.agriculture-collectivites.bzh/nous-connaitre/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/sapprovisionner-localement-en-legumes-dans-les-cantines-experimentation-en-cours-a-pluvigner/Quelles sont les conditions pour fournir / s’approvisionner en légumes dans les cantines scolaires ? Comment inscrire ces achats dans la durée et instaurer des relations commerciales durables ? Expérimentation en cours pour répondre à ces questions ! <![CDATA[

Approvisionnement local : des opportunités à saisir

Plusieurs Programmes Alimentaires Territoriaux (PAT) bretons, ont un axe fort sur la relocalisation de l’approvisionnement en produits agricoles dans les cantines scolaires. Cependant, il n’est pas toujours simple de pérenniser les marchés entre les producteurs locaux et les acheteurs publics, en particulier pour les légumes.  Pour autant, des opportunités sont à saisir et des agriculteurs et des collectivités souhaitent s’en emparer.

Une expérimentation autour des légumes

Le projet porté par la Chambre d’Agriculture, en partenariat avec la commune de Pluvigner, la communauté de Communes AQTA (Auray Quiberon Terre Atlantique) et la DRAAF (Direction Régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt) consiste à expérimenter l’approvisionnement en légumes d’une cantine scolaire.

L’ambition : s’appuyer sur ce démonstrateur territorial, pour répondre à la problématique suivante : Quelles sont les conditions pour fournir et s’approvisionner durablement en légumes, issus du territoire, dans les cantines scolaires de Bretagne ?

Le travail, initié en cette fin 2022, va se poursuivre en 2023.

L’objectif : donner des clés aux collectivités ET aux producteurs

  • Comprendre, analyser et expliquer les situations et freins rencontrés pour l’approvisionnement dans la durée des cantines scolaires en légumes, à la fois côté producteurs et municipalité
  • Analyser et interpréter la démarche de ce démonstrateur territorial pour expliquer les situations et freins rencontrés lors de l’approvisionnement de la cantine de Pluvigner par des agriculteurs locaux.
  • Extrapoler, produire des références et apporter des réponses concrètes aux producteurs et aux gestionnaires des cantines dans l’optique de pérenniser leurs relations commerciales.
  • Créer une boîte à outils à destination des élus et gestionnaires de cantines bretonnes pour un approvisionnement local et durable en légumes, structuré et adapté à leurs besoins 

 

Retrouvez notre reportage à Pluvigner : "Du local pour les cantines" ; diffusé sur France 3 Bretagne le 29 Septembre dernier.

Contacts

 

Manuela VOISIN – Responsable équipe Territoires 35 – 56 

manuela.voisin@bretagne.chambagri.fr

 

Sidonie DOZOUL – Chargée de mission alimentation

sidonie.dozoul@bretagne.chambagri.fr

 

]]>
news-118356Fri, 23 Sep 2022 12:06:22 +0200Journée Territoire « Agriculture de demain » au SPACE, une vraie réussite !https://www.agriculture-collectivites.bzh/nous-connaitre/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/journee-territoire-agriculture-de-demain-au-space-une-vraie-reussite/Cette journée a réuni 120 représentants des collectivités. Riche en réflexions et en échanges, elle a permis à tous les participants de prendre ensemble, un temps de respiration et de réfléchir à de futures actions conjointes sur les territoires. <![CDATA[

 

Une 5ème édition tournée vers l’agriculture de demain

Cette journée, rythmée autour de trois temps forts, a été l’occasion pour les collectivités locales et les représentants de l’agriculture de se retrouver autour d’un sujet commun, l’avenir de l’agriculture en Bretagne et sur nos territoires. Un sujet au cœur de l’actualité, dans un contexte en constante évolution : attentes sociétales et des consommateurs, pouvoir d’achat, adaptation au changement climatique…

Forum d’expériences : le regard de nos témoins

Sept thématiques ont été développées, illustrant chacune des actions conduites par la Chambre d’Agriculture avec des acteurs locaux.

Retour aux travers de témoignages sur trois d’entre elle :

 

 

"Boucle Vertueuse" sur les bassins versants du Douron et de la Lieue de Grève : un dispositif gagnant-gagnant

Nos témoins :

  • Yann KERGOAT, maire de Ploumiliau, président du comité de pilotage des bassins versants de la Lieue de Grève porté par Lannion Trégor Communauté,
  • Guy PENNEC, maire de Plourin les Morlaix, Vice-Président de Morlaix Communauté et charge des grands et petits cycles de l’eau

 

L’atelier en quelques mots :

Engagés dans la lutte contre les algues vertes depuis de nombreuses années, les bassins versants du Douron et de la Lieue de Grève ont développé « la boucle vertueuse ». Ce dispositif « gagnant-gagnant » permet de maintenir la mobilisation des agriculteurs et de reconnaître leurs efforts et leurs bonnes pratiques environnementales.

 

Quels ont été la force/l’intérêt de votre collaboration avec la Chambre d’Agriculture sur ce dossier ?

YK : la collaboration entre LTC et la Chambre d’Agriculture est essentielle sur ce dossier. La CRAB est un bon interlocuteur. Ses conseillers techniques apportent des références, des connaissances complémentaires aux agents des collectivités et les échanges réguliers avec l’élue professionnelle sont constructifs et fondamentaux.

GP : ce travail avec la Chambre d’Agriculture traduit une relation de confiance. La CRAB assure des missions complémentaires au service agricole de Morlaix communauté ; il y a des choses que l’on ne sait pas faire : chacun son métier. D’un point de vue consulaire, la CRAB joue pleinement son rôle dans la construction et la proposition de perspectives d’évolution et d’adaptation. 

 

Que retirez-vous de l’atelier du jour, des échanges qui ont eu lieu ?

La mise en place de la boucle vertueuse a nécessité beaucoup de travail, d’échanges avec les agriculteurs, de réunions avec l’administration… Nous sommes fiers de ce dispositif. Cet atelier, même si l’était un peu court, a permis de présenter, d’expliquer ce dispositif innovant et pertinent afin que notre expérience puisse servir à d’autres territoires.

 

Contact pour en savoir plus :

Sophie LE DU - Chargée d’Animation Territoriale OUEST 22

06.30.12.48.89 - sophie.ledu@bretagne.chambagri.fr

 

Co-construction de bâtiments d'élevages porcins innovants en santé et bien-être animal - LIT Ouesterel

Notre témoin :  

Morgane LE ROUX, Cheffe de projet en santé et bien-être animal au LIT Ouesterel, (accompagnée de Frédéric KERGOURLAY conseiller de la Chambre d’Agriculture)

 

L’atelier en quelques mots :

L’objectif de cet atelier est de mettre en avant les travaux menés par le LIT OUESTEREL (Laboratoire d’Innovation Territorial Ouest Territoire d’Elevage) sur le territoire du centre ouest Bretagne, en partenariat avec la Chambre d’agriculture de Bretagne et l’IFIP, portant ici sur la co-construction de bâtiments d’élevage porcins innovants en santé et bien-être animal.

 

Quels ont été la force/l’intérêt de votre collaboration avec la Chambre d’Agriculture sur ce dossier ?

La collaboration avec la Chambre d’agriculture de Bretagne et l’IFIP sur ce dossier a permis de s’appuyer sur une expertise bâtiment en production porcine pour faire cheminer la réflexion des acteurs sur les projets de co-construction bâtiments en élevage porcin.

 

Que retirez-vous de l’atelier du jour, des échanges qui ont eu lieu ?

Les présentations lors du SPACE ont permis de mettre en avant la démarche de co-construction de bâtiment depuis le recueil de près de 200 idées auprès des professionnels et du grand public, jusqu’à la réalisation d’esquisses bâtiments sur la base d’un jeu de cartes formalisant les différentes idées proposées par les acteurs. La démarche de co-construction a particulièrement intéressé les visiteurs, notamment le jeu de cartes comme outil de facilitation des échanges pour l’émergence des projets.

Contact pour en savoir plus :

Frédéric KERGOURLAY  - Chargé d’études bâtiments en production porcine

06 32 98 68 44 - frederic.kergourlay@bretagne.chambagri.fr

 

Groupe "Je transmets ma ferme !" en Pays de Pontivy

Nos témoins :

les agriculteurs et agricultrices membres du groupe de travail au sein de Res’Agri Pontivy, et Christophe TACHEZ animateur.

L’atelier en quelques mots :

L’atelier a permis de présenter le projet innovant que nous avons porté de février 2020 à juillet 2021. Partant de notre souhait de transmettre notre ferme, lieu où nous avons vécu et travaillé tout au long de notre carrière, nous avons travaillé en groupe sur ce que nous voulions transmettre, sur notre posture de cédants… Pour la recherche de candidats, nous avons tout d’abord travaillé sur comment investir les réseaux locaux et les réseaux sociaux… , puis est venue l’ambition de réaliser des vidéos présentant chaque ferme à transmettre. 

 

Quels ont été la force/l’intérêt de votre collaboration avec la collectivité sur ce dossier ?

Pontivy Communauté a co-financé le projet, et sans ce soutien, le Comité d’engagement du plan de revitalisation RVE , piloté par le Sous-Préfet, n’aurait pas accepté de mobiliser une partie du fond.  Par ailleurs, pour attirer des jeunes sur le territoire, nous avons travaillé avec la Chargée de mission de la collectivité qui travaille sur l’attractivité du territoire pour des jeunes actifs. Elle nous a présenté la stratégie et les outils déployés par la communauté de communes, dont des vidéos. Son intervention a stimulé le groupe. Dans les annonces au RDI (Répertoire Départs Installation), le lien avec une vidéo présentant le territoire de Pontivy Communauté a été introduit.

 

Que retirez-vous de ce travail ?

« Ce projet nous a obligé à réfléchir très concrètement à notre stratégie pour transmettre nos fermes… le fait de partager entre cédants nos questions, nos doutes, nos solutions sur plusieurs rencontres a été très constructif, même si au début c’était dur de se projeter. Le collectif nous a fait vraiment avancer. »

L’idée de réaliser des vidéos est arrivée au fur et à mesure au sein du groupe, et même s’il n’a pas forcément été simple d’être devant la caméra les producteurs sont fiers d’avoir sauté le pas. Depuis la diffusion des vidéos les choses avancent. Chez un membre du groupe, le téléphone a sonné à plusieurs reprises, et ce sera un jeune de 19 ans encore étudiant qui reprendra sa ferme d’ici deux ans.

Contact pour en savoir plus :

Christophe TACHEZ - Animateur de Rés’Agri 56

06.82.18.08.00 - christophe.tachez@bretagne.chambagri.fr

 

Retrouvez l'ensemble des présentations des 7 thématiques développées :

- Agir collectivement pour l'agroforesterie

- Boucle vertueuse BV Douron et Lieue de Grève

- Coconstruction bâtiment porcins-  Lit Ouesterel

- Je transmets ma ferme - Pays de Pontivy

- Les vaches mangent t-elles dans notre assiette ?

- L'agriculture du Pays des Abers : portraits vidéo

- Protéines végétales pour alimentation humaine

 

Table ronde : Quelles agricultures en 2040 sur nos territoires ?

Quelle place occupera l’agriculture, ses filières agricoles et agroalimentaires en 2040 ?  Comment bâtir le territoire de demain et avec quelles actions ? Autant de questions abordées lors de la table ronde animée par Jean-Marc ESNAULT, Directeur de The Land, à laquelle participait notamment des représentants de l’INRAE, de la Région Bretagne, ou encore d’EUREDEN. Pour tous, l’agriculture est un des leviers indiscutables de développement économique, social et environnemental de la Bretagne.

A la rencontre des entreprises

Au travers de visites, les représentants des collectivités ont pu échanger en direct avec les dirigeants de coopératives et entreprises des filières animales et végétales. Des moments très appréciés par tous, et des échanges sur des sujets concrets, les réalités des marchés et les projets futurs.

 

Contact

Hervé LE GOFF - Chargé d’animation territoriale Cornouaille

06 74 09 32 13 – herve.legoff@bretagne.chambagri.fr

]]>
news-118354Fri, 23 Sep 2022 11:38:38 +0200Dispositif REAGIR : des réunions locales à destinations des partenaires des agriculteurshttps://www.agriculture-collectivites.bzh/nous-connaitre/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/dispositif-reagir-des-reunions-locales-a-destinations-des-partenaires-des-agriculteurs/Les cellules REAGIR visent à accompagner les exploitants en fragilité. Retour sur les premières réunions d’informations organisées en Finistère par la Chambre d’Agriculture et la MSA d’Armorique, afin informer tous les partenaires des agriculteurs. <![CDATA[

Les cellules REAGIR

Le réseau des Chambres d‘agriculture est fortement impliqué dans la mise en œuvre des différents dispositifs en faveur des agriculteurs en difficulté et sur la prévention de ces difficultés.

Depuis juin 2021, des cellules REAGIR ont été mises en place dans chaque département pour rendre encore plus visible l’accompagnement de la Chambre d’agriculture pour les agriculteurs en fragilité et la prise en compte de leur mal être, en coordination avec la MSA.

Informer les partenaires des agriculteurs : premières rencontres en Finistère

Afin de faire connaitre les dispositifs d’aides accessibles aux exploitants en difficultés, les conseillers des services entreprises de la Chambre d’Agriculture, organisent, en partenariat avec la MSA, des réunions d’information auprès des partenaires techniques et économiques des exploitations. Ces interlocuteurs sont en première ligne pour constater quand les choses vont mal ou quand des signes précurseurs peuvent évoquer des situations difficiles.

Le Finistère ouvre ces rencontres en septembre 2022.

Au total ce sont plus de 150 partenaires, des communes, centres comptables, banques, groupement, coopératives, acteurs de l’emploi, ETA etc… qui ont participé à ces rendez-vous.

 

Ces réunions sont l’occasion de présenter :

  • La cellule REAGIR départementale : son fonctionnement, ses missions
  • La cellule de prévention de la maltraitance animale
  • L’accompagnement mis en œuvre par les conseillers de la CRAB (audit, plan d’action, suivi)
  • L’accompagnement mis en œuvre par le service social de la MSA

Puis d’échanger, collectivement sur comment mieux prévenir, accompagner les exploitations en fragilité.

Chacun doit se sentir concerné.

La détection des personnes en difficultés, et leur orientation vers des conseillers à même de les accompagner est l’affaire de tous. Même si la situation apparaît compliquée, il n’est jamais trop tard. Il ne faut pas oublier que la personne humaine est la plus précieuse des richesses.

 

Retrouvez l'ensemble des coordonnées des conseillers du dispositif REAGIR

 

Contact

Laurence PLASSOT - Conseillère d'entreprise

06 73 66 64 49 - laurence.plassot@bretagne.chambagri.fr

 

    

 

 

 

]]>
news-118300Thu, 22 Sep 2022 16:34:17 +0200Des projets conduits par et avec les agriculteurs dans les territoires bretons https://www.agriculture-collectivites.bzh/nous-connaitre/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/des-projets-conduits-par-et-avec-les-agriculteurs-dans-les-territoires-bretons/Vous voulez identifier les collectifs d’agriculteurs en mouvement sur votre territoire ? Vous souhaitez connaitre les projets d’agriculteurs et de collectivités en Bretagne ? Prenez connaissance de ce recueil d’initiatives conduites en 2021 par la Chambre d’Agriculture avec divers partenaires.<![CDATA[

Un axe stratégique fort

Les Chambres d’agriculture de Bretagne réaffirment dans leur projet stratégique 2019-2025 leur volonté :

  • d’accompagner l’agriculture dans ses transitions économiques, sociétales et climatiques
  • de créer plus de valeur dans les territoires
  • de faire dialoguer agriculture et société

Des collectifs, au plus près des territoires

Ainsi, des conseillers, animateurs accompagnent les groupes d’échanges et font émerger des groupes projets sur des thématiques innovantes et faisant échos aux dynamiques territoriales. 

Les collectivités territoriales sont aussi force de proposition et porteur de projet en lien avec les agriculteurs.

→- Le recueil d'initiatives présente l'ensemble des actions de ces collectifs.  Dans ce document, des illustrations de projets collectifs sont proposées. Ceux-ci peuvent être à l’initiative d’agriculteurs, de collectifs ou de collectivités. Téléchargez le recueil des initiatives

Pour en savoir plus et retrouver la carte de nos groupes

Contact

Manuela VOISIN - Responsable équipe territoires 35/56

06 32 42 61 96 - manuela.voisin@bretagne.chambagri.fr

 

         

              

]]>
news-118291Thu, 22 Sep 2022 16:20:58 +0200Notre blog AGRIECO vient de paraître !https://www.agriculture-collectivites.bzh/nous-connaitre/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/notre-blog-agrieco-vient-de-paraitre/Le service économie-emploi de la Chambre d’Agriculture de Bretagne vous propose un nouveau blog. Retrouvez-y toute notre expertise. <![CDATA[

Le blog AGRIECO fait son apparition !

Le service économie-emploi fait évoluer sa communication et partagera désormais son expertise sur l'actualité économique et politique de l'agriculture et de l'agroalimentaire bretons sur ce blog.

Des informations fiables et sourcées

En tant qu’élus et collaborateurs des collectivités, cet espace vous permettra de disposer d’informations fiables et sourcées sur l’actualité économique agricole.

Vous y trouverez notamment des informations sur l’emploi, les productions animales et végétales, la consommation, la distribution, le commerce extérieur, les politiques publiques, etc.

Si vous avez besoin d’approfondir une question particulière liée à votre territoire, notre équipe d’économistes, basée sur tout le territoire breton, est à votre disposition.

 

Consultez-le dès à présent !

 

Contact

Delphine SCHECK - Chargée de missions économie

02 98 52 48 74 - delphine.scheck@bretagne.chambagri.fr

]]>
news-118288Thu, 22 Sep 2022 16:07:49 +0200La gestion du foncier peut-elle être différenciée en fonction des territoires ?https://www.agriculture-collectivites.bzh/nous-connaitre/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/la-gestion-du-foncier-peut-elle-etre-differenciee-en-fonction-des-territoires/Organisé par l’association des maires du Finistère, la 9ème édition du carrefour des communes et communautés de communes aura lieu les 6 et 7 octobre 2022. La Chambre d’agriculture y anime un atelier le 7 octobre à 9h sur les enjeux de la gestion du foncier dans nos territoires. <![CDATA[

"La gestion du foncier peut-elle être différenciée en fonction des territoires ?"

tel est le titre de l’atelier animé par la Chambre d’agriculture le 7 octobre à 9h lors du Carrefour des communes du Finistère à l’ARENA à Brest.

La place stratégique d’une agriculture de proximité sur nos territoires a été mise en évidence en période de crise sanitaire. Dans le même temps, le télétravail sur les périodes de confinement a renforcé l’attractivité de la Bretagne, région où il fait bon vivre. La pression foncière se renforce sur les départements bretons.

Ainsi, les questions foncières reviennent aujourd’hui sur le devant de la scène avec une interrogation centrale : la problématique foncière doit-elle être gérée de la même manière sur tous les territoires ? Ne devons-nous pas différencier les zones d’afflux de population des zones de déprise de population ?

Déroulé de l’atelier :

  • Présentation du contexte et des chiffres clés
  • Table ronde avec la participation de :
    • Mme Nadine KERSAUDY, Présidente de l’association des maires ruraux du Finistère et Maire de Cléden Cap Sizun.
    • M. Jacques EDERN, Président de Haut Léon Communauté et Maire de Sibiril.
    • M. Thomas FEREC, Maire de Briec et Vice-Président de Quimper Bretagne Occidentale.
  • Synthèse et pistes de réflexion par Mme Laurence FORTIN, Vice-Présidente du Conseil Régional de Bretagne.
  • Mot de la fin par M. Jean-Hervé CAUGANT, Président de la Chambre d’agriculture du Finistère

 

Nous vous y attendons nombreux.

 

Pour aller plus loin : Programme complet du carrefour des communes du Finistère

 

Contact

Véronique TALEB - Responsable d’équipe Territoire 22/29

06 88 23 75 47 - veronique.taleb@bretagne.chambagri.fr

 

]]>
news-118191Wed, 21 Sep 2022 14:33:01 +0200Désamiantage et solarisation des toitures agricoles, quel potentiel ?https://www.agriculture-collectivites.bzh/nous-connaitre/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/desamiantage-et-solarisation-des-toitures-agricoles-quel-potentiel/Développer l’énergie renouvelable et se débarrasser du fardeau de l’amiante, deux enjeux que territoires et agriculteurs peuvent aborder conjointement. Pour y réfléchir, des chiffres de surfaces de toitures amiantées sont disponibles par EPCI. <![CDATA[

Une réflexion sur les déchets amiantés

La CRAB a réalisé en 2022 une étude de gisement des matériaux amiantés dans les élevages de bovins, porcs et volailles. Au regard des coûts de désamiantage prohibitifs, la solarisation des toitures peut permettre de mieux équilibrer certains projets.

PCAET et potentiel des toitures

Sollicitée par plusieurs collectivités, travaillant dans le cadre de leur Plan Climat Air Energie Territoriaux (PCAET), sur le potentiel de production d’électricité photovoltaïque (exemple : cadastre solaire), la Chambre d’Agriculture de Bretagne a retravaillé ses données durant l’été.

Le résultat est un potentiel de  47 millions de m² de toitures en Bretagne, majoritairement dans les élevages bovins (46 %) avec des variations importantes d’un EPCI à l’autre.

Les chiffres peuvent être transmis aux EPCI sur demande. La CRAB précisera alors les limites de son estimation car il s'agit d'une photographie de 1997 à actualiser avec d’autres données. Quant à la faisabilité des opérations de désamiantage et solarisation, une approche économique doit être réalisée au cas par cas intégrant le désamiantage, un éventuel renforcement de charpente et le raccordement au réseau.

Priorité au photovoltaïque sur toiture

Malgré ses limites, l’étude montre qu’il existe un potentiel de puissance installée en photovoltaïque de 9 400 MWc (MégaWatt crête). C’est plus de 25 fois, la puissance totale installée en Bretagne aujourd'hui (350 MWc) !

Ce chiffre vient appuyer la position de la Chambre d’agriculture sur le photovoltaïque au sol. En effet, son opposition à leur installation sur des terres support d’une activité agricole et sur des terres qui pourraient être valorisées en agriculture n’est pas contraire à la nécessaire transition énergétique tant le potentiel des toitures existantes est important. Et faire d’une pierre deux coups en retirant de l’amiante mérite d’autant plus de s’y intéresser.

 

Retrouvez notre cadre de référence régional sur le photovoltaïque.

 

Contact

Charlotte QUENARD - Chargée de mission énergie & déchets

06 30 69 51 70 - charlotte.quenard@bretagne.chambagri.fr

]]>
news-118187Wed, 21 Sep 2022 14:03:17 +0200Valoriser l’intérêt territorial de la méthanisation agricolehttps://www.agriculture-collectivites.bzh/nous-connaitre/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/valoriser-linteret-territorial-de-la-methanisation-agricole/La Chambre d’Agriculture de Bretagne soutient les projets de méthanisation portés par des agriculteurs et conformes à son cadre de référence, mais cela n’exclut pas de travailler avec les collectivités pour faire émerger des projets à vocation territoriale. Plusieurs initiatives vont déjà dans ce sens.<![CDATA[

Le biométhane, source de synergies sur les territoires.

L’évolution de la conjoncture énergétique offre de nouvelles opportunités pour le développement du biométhane sur les territoires. Cependant elle pèse aussi sur les nouveaux projets agricoles, majoritairement alimentés par des déjections animales et des végétaux, en renchérissant les coûts d’investissement et les charges d’exploitation. Dans ce contexte, les synergies avec le territoire prennent tout leur sens. Les biodéchets des collectivités ou des entreprises locales constituent un gisement complémentaire, susceptible d’apporter des gains de productivité aux installations agricoles tout en limitant la concurrence foncière pour la production de végétaux méthanisables. Un actionnariat ouvert aux collectivités, voire aux citoyens, peut aussi permettre de consolider le montage financier des projets tout en sécurisant les gisements de matière dans la durée. Ces synergies donnent du sens et créent du lien  pour une meilleure acceptabilité des projets.

Des initiatives concrètes en cours, à encourager

Plusieurs initiatives sont en cours pour faire émerger concrètement ces complémentarités et la Chambre d’Agriculture de Bretagne vise à les faciliter.

  • L’information et la mobilisation autour d’une étude de gisement associée à l’enquête agricole du PLUI-h sur Lannion Trégor Communauté sont ainsi prévues en fin d’année.
  • La structuration en collectif des agriculteurs impliqués dans l’étude de faisabilité menée par Morlaix Communauté à l’est de son territoire prend également forme en partenariat avec le SDE du Finistère.
  • On peut également citer l’initiative originale des agri-méthaniseurs autour de Brest en lien avec les EPCI locales et le SDE pour créer une plate-forme commune de déconditionnement et d’hygiénisation des biodéchets du territoire afin de mutualiser les investissements nécessaires à leur valorisation.
  • Enfin, la Chambre d’Agriculture, soutenue par GRDF, travaille aussi à l’émergence d’une filière locale de valorisation du CO2 issu de la méthanisation en partenariat avec les serristes du nord Finistère.

 

Retrouvez notre cadre de référence relatif au développement de la méthanisation en Bretagne

 

Contact

Hervé GORIUS - Chargé de mission méthanisation et climat

06 08 75 30 48 - herve.gorius@bretagne.chambagri.fr

]]>
news-118184Wed, 21 Sep 2022 13:43:57 +0200Situation économique et sociale de l’agriculture et de l’agroalimentaire en Bretagne – Septembre 2022 https://www.agriculture-collectivites.bzh/nous-connaitre/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/situation-economique-et-sociale-de-lagriculture-et-de-lagroalimentaire-en-bretagne-septembre-202/Pour gagner du temps et vous remettre à jour rapidement sur la situation macroéconomique et politique des filières agricoles régionales, le service économie-emploi de la Chambre d’agriculture publie sa note de rentrée. <![CDATA[

 

 

Une actualité à lire et à visionner !

Le service économie-emploi met à votre disposition deux supports pour suivre l’actualité et la conjoncture des filières agricoles et agroalimentaires bretonnes en cette rentrée :

  • Une note de rentrée complète analysant chaque filière régionale (agricole et agroalimentaire), les tendances de marchés (consommation, distribution, exportation) ainsi que les dernières informations sur les politiques publiques.
  • Une vidéo retraçant l'essentiel de cette note de rentrée en moins de 10 minutes.

Les thématiques abordées

Cette édition aborde en préambule les conséquences de la sécheresse qui a sévi cet été,  tant la problématique a été prégnante dans toutes les productions.

Vous y retrouverez ensuite l’actualité des filières agricoles (lait, porc, volaille de chair, œufs, viande bovine, légumes frais, légumes destinés à la transformation, grandes cultures, alimentation animale), ainsi qu’un point spécifique sur la situation des industries agroalimentaires bretonnes et des débouchés (export, consommation, distribution).

Un point à date sur les politiques publiques, et notamment la réforme de la PAC vous est également proposé, ainsi qu’un focus sur l’enjeu de l’emploi au regard des tensions de recrutement très préoccupantes, dans l’agriculture comme dans l’agroalimentaire.

 

Contact

Delphine SCHECK – Chargée de missions

02 98 52 48 74 – delphine.scheck@bretagne.chambagri.fr

]]>
news-118170Wed, 21 Sep 2022 11:40:38 +0200Mémento sur les Signes d’Identification de la Qualité et de l’Origine (SIQO) bretonshttps://www.agriculture-collectivites.bzh/nous-connaitre/actualites/toutes-les-actualites/detail-de-lactualite/actualites/memento-sur-les-signes-didentification-de-la-qualite-et-de-lorigine-siqo-bretons/Issu d’un travail collaboratif, ce premier mémento décrypte les cahiers des charges existants, ainsi que le poids de ces signes de qualité et d’origine en Bretagne, mettant en lumière le dynamisme de notre Région dans ce domaine.<![CDATA[

 

Un observatoire pour le suivi des signes de qualité

Bien connus et identifiés des consommateurs, ces signes, tels que l’agriculture biologique, le Label Rouge, les AOC/AOP, IGP et STG, inspirent confiance. Tous répondent en effet à des cahiers des charges stricts et les produits concernés sont soumis à des contrôles rigoureux.

Pour mettre à l’honneur ces labels et assurer leur suivi d’année en année, un observatoire régional a été mis en place autour de la Chambre d’Agriculture, de l’INAO, la Région Bretagne, la DRAAF, ainsi que la FRAB, et IBB. Ce travail collectif a permis d’aboutir à une première édition d’un mémento économique régional décryptant les différentes filières concernées.

Une production dynamique et créatrice de valeur pour la Bretagne

Le travail mené révèle un leadership breton dans de nombreuses filières de productions.

En effet, la Bretagne a vu ses volumes de produits sous SIQO progresser. En 2020, la région comptait 72 produits reconnus en Label Rouge, AOC, AOP, IGP ou STG. Ces derniers ont permis de générer un chiffre d’affaires de 430 millions d’euros en un an.

La Bretagne est la première région pour les produits de la mer, et concentre 12 signes de qualité sur 33 au niveau national. Très bien positionnée sur les produits de la charcuterie également, la progression des volumes en Label Rouge a été de 15% entre 2019 et 2020. Les entreprises engagées dans l’agriculture biologique représentaient cette même année 13,7 % des entreprises agricoles de la région. La Bretagne est ainsi la première région productrice de bio en bovins laitiers, légumes et volailles.

Cependant, de nombreux défis attendent les producteurs sous SIQO dans les mois à venir : hausse sans précédent du cours des matières premières, baisse du pouvoir d’achat, anxiété liée au climat…

Si les produits sous SIQO devraient pouvoir à nouveau démontrer leur capacité de résilience du fait des garanties de qualité qu’ils offrent aux consommateurs, le travail de l’observatoire permettra de suivre leur évolution tout en valorisant l’impératif de productions locales et savoir-faire respectueux de l’environnement.

 

Le mémento SIQO : observatoire économique - Bretagne 2021 est consultable et téléchargeable gratuitement.

 

Contact

Maëlie TREDAN – Chargée de mission Economie Emploi

02 97 46 22 12 - maelie.tredan@bretagne.chambagri.fr

 

         

]]>