Vous êtes ici : Accueil > Nous connaître > Actualités > Toutes les actualités > Réussir et pérenniser son approvisionnement local en légumes

Réussir et pérenniser son approvisionnement local en légumes

Flux RSSImprimer la page
Chambre d’agriculture de Bretagne

Les collectivités Bretonnes, étaient conviées au cœur de notre station expérimentale d’Auray, pour découvrir les résultats de l’analyse menée sur la commune de Pluvigner.

Quelles sont les conditions de réussites pour atteindre les objectifs de la loi Egalim et répondre aux ambitions des PAT ? Une cinquantaine de représentants des collectivités bretonnes, a participé à la restitution de nos travaux sur l’approvisionnement local en légumes, le 11 juin 2024.

Analyse de l’approvisionnement : 18 mois d’étude

Les équipes du restaurant scolaire de Pluvigner (56) servent 700 repas par jour dans une cuisine équipée d’une légumerie et d’espace de stockage. Convaincu de l’intérêt de cuisiner des légumes locaux frais pour les enfants, les élus se sont pleinement investis dans l’expérimentation proposée par la Chambre d’agriculture.

Au cours de 18 mois, responsable de restauration, élus et producteurs ont été accompagnés par nos conseillers afin  « d’éplucher » les conditions de réussite d’un approvisionnement local. La présentation des résultats de cette expérience était au cœur de la journée organisée à Auray ce 11 juin 2024.

Les participants, lors de la présentation des résultats de l’étude

Principaux enseignements issus de ces travaux :

Des prérequis avant de se lancer

Le marché de la restauration collective est spécifique : conditions sanitaires, obligation de fournir des repas équilibrés, ….

Aussi, pour répondre à la loi Egalim et s’approvisionner en légumes de proximité, des prérequis sont indispensables coté collectivité et coté producteur. Les questions relatives aux équipements, à la motivation, au temps disponible, aux nécessaires adaptations sont notamment posées.

Une nécessaire complémentarité des fournisseurs

Ne pas mettre tous ces légumes dans le même panier ! C’est l’un des enseignements de l’expérimentation

Si l’étude des menus et leur traduction en  volume de légumes bruts et transformés, permet aux gestionnaires de cantines d’y voir plus clair ; pour se fournir en légumes toute l’année, les producteurs en proximité, producteurs organisés mais aussi grossistes ou distributeurs sont des partenaires indispensables ! Chaque fournisseur est complémentaire et permet de sécuriser les approvisionnements.

D’indispensables échanges réguliers entre les acteurs

Une fois le sourcing en légumes assuré, on pourrait considérer que cela suffit à inscrire les relations commerciales dans la durée. C’est sans compter les indispensables mises en relation, l’interconnaissance et l’anticipation nécessaires pour pourvoir commander et mettre en terre les plants et autres semences qui ne produiront quelques mois plus tard !

La contractualisation et les questions logistiques (pas uniquement la livraison), prise de commande, facturation… sont aussi à accompagner.

Des outils issus de notre expérimentation

Ce travail mené duranta mis en évidence l’indispensable travail d’animation de ces travaux. Il est en effet essentiel d’avoir une personne dédiée afin de créer la dynamique, faciliter la mise en relation, instaurer du lien, des échanges sur la durée et  accompagner le travail.

Des outils ont  également été produits pour accompagner les collectivités et les agriculteurs.

Vous voulez les découvrir ? Contactez-nous !

La station d’Auray, actrice cette étude

L’approvisionnement de la restauration collective est au cœur des questions posées par les maraichers. C’est pourquoi la station expérimentale d’Auray s’est impliquée dans ce projet.

La rencontre du 11 juin 2024 a été l’occasion d’ouvrir ses portes et d’illustrer, sur le terrain les problématiques de nos producteurs au quotidien : complexité des systèmes maraîchers diversifiés, planification des plantations et semis, diversité des débouchés, adaptabilité aux aléas climatiques, pénibilité du métier, fidélisation de la main d’œuvre.

Les participants, en visite sur la station

Auray : notre station dédiée au maraichage

 

La station expérimentale d’Auray est dédiée à la recherche et au développement en maraîchage (conventionnel et Bio).  C’est aussi un lieu de rencontre et d’échanges pour fédérer les producteurs bretons en circuits courts. Son rôle est aussi de prendre les risques qu’un producteur ne peut pas se permettre de prendre.  Pour ce faire, elle déploie ses expérimentations sur 6 ha et porte chaque année une quinzaine de projets, notamment sur les conditions de travail et les techniques émergentes.


Une expérimentation soutenue par :


Stéphane SOUNDRON, Conseiller Projet Alimentaire - stephane.soundron@bretagne.chambagri.fr - 06 07 68 97 72

Maët LE NAN, Responsable de la station d’Auray - maet.lelan@bretagne.chambagri.fr - 06 47 08 39 69


Témoignage d’Elodie Decourchelle, maraichère impliquée dans le projet

Actualités